Harry Potter et l’enfant maudit

blog

« GINNY
Moi aussi, j’ai peur.

RON
Moi, rien ne me fait peur. À part maman. »

 

Cadeau de ma maman samedi dernier, auquel je ne m’attendais pas du tout, et que j’ai fini le lundi.

Alors que dire sans vous spoiler. Bien que j’imagine qu’il est surement déjà lu par nombreux d’entre nous.

Le livre est donc la retranscription de la pièce de théâtre jouée depuis quelques mois déjà à Londres. Elle raconte l’histoire d’Albus, fils de Harry, et de Scorpius, fils de Drago, dix neuf ans après les événements des premiers livres. Nos jeunes héros vont tenter de changer le cours des événements pour rendre les choses meilleures tandis que Harry se verra confronté à un ennemi du passé.

Comme tout les romans de la saga, l’écriture est extrêmement agréable et l’univers est totalement respecté. Mais malheureusement, c’est du déjà vu. Je trouve que ce tome n’est tellement pas à la hauteur des premiers. C’est bâclé et rabâché. Il n’y a vraiment rien de nouveau. L’histoire d’amitié entre les deux jeunes hommes pourrait être crédible mais celle qui se noue entre leurs parents est littéralement incroyable. Je trouve que tout ce qui faisait la force des personnages de la saga a totalement disparu pour en faire des carcasses vides sans profondeur…Ah, et cette histoire autour de l’antagoniste principale, juste tirée par les cheveux selon moi. C’est tellement dommage étant donné les possibilités que Rowling s’est offertes en créant cette univers.

Bref, un plaisir de lecture mais grosse déception. Ça ma pincé le cœur.

Publicités

Le Hobbit – La Trilogie

blog

« Mon chère Frodon, tu m’as demandé un jour si je t’avais tout raconté de mes aventures. Bien que je puisse affirmer t’avoir dit la vérité, je ne t’ai peut-être pas tout dit. »

Je pense qu’il n’est nullemment nécessaire de vous présenter cette trilogie alors je vais directement vous dire ce que j’en ai pensé. J’ai certes du retard mais au moins c’est vu.

Ah cette trilogie que nous attendions tous sans l’avoir vue venir. Lorsque j’apprends que Peter Jackson projette de réaliser une nouvelle trilogie autour de l’univers du Seigneur des anneaux je suis aux anges. Mais bien que nous retrouvons ses décors, ses mythes et ses légendes, je trouve que cette nouvelle trilogie n’est pas à la hauteur. Je ne saurais vous dire vraiment pourquoi. Thorin m’a gavé, je l’ai trouvé too much dans ce rôle de roi fou. Le dragon est superbe mais beaucoup trop bavard. Les orques sont tellement differents de ceux que nous connaissons et n’arrivent pas à la cheville des Urukai à mon sens. Bref, ce ne sont que de petits détails qui font que la trilogie ne surpasse pas mes attentes.

Le Seigneur des anneaux, qui est pour moi un des chefs d’oeuvre du cinéma, nous envoie beaucoup trop de lourd pour qu’un préquel puisse le surpasser. Ceci dit, la trilogie n’est pas mal du tout. Peut être aurait elle méritée d’être tournée avant les films du Seigneur des anneaux.

Convaincue mais pas époustouflée.

Adaline

BLOG.jpg

« Dis-moi une chose à laquelle me raccrocher que je ne laisserais jamais s’envoler.
-Envole-toi. »

Romance sympatoche bien qu’alambiquée. C’est surement pour ne pas nous offrir une histoire d’amour trop simple que le réalisateur nous a pondu une histoire de jeunesse éternelle qui complique tout. Mais malheureusement, ça gâche le plaisir.

En gros : Adaline avait toutes les caractéristiques d’une jeune femme normale. Elle aurait dû connaître les péripéties de la vieillesse, lot de tout un chacun. Mais un accident chamboula son destin. Née en 1908, la voici qui marche sur le XXIe siècle toujours parée d’une jeunesse immuable. Entre son passé et son présent qui s’entrechoquent, entre la raison et les sentiments, pourra-t-elle enfin accepter l’amour ?

J’ai été assez touchée par Blake Lively qui a fait du chemin depuis Gossip Girl et dont le talent se montre enfin. Accompagnée d’Harrison Ford, le film se pare d’un casting séduisant pour masquer sa faiblesse scénaristique.

Même lorsqu’on nous donne un élément bouleversant pour nos deux acteurs… cela retombe comme un soufflet. Vraiment dommage.

A regarder uniquement pour la qualité du jeu des acteurs.

Snoopy

blog

Clairement pas pour moi.

Je devais m’y attendre, l’adaptation de Snoopy est grandement à destination enfantine. Alors que j’avais cette a priori à propos de Hungry Bird et ayant été agréablement surprise, j’ai refusé tout préjugé et me suit lancée dans le visionnage de ce film… à regret.

Je ne connais pas bien l’univers de ce petit chien donc j’ai regardé le film d’un regard totalement objectif sans attente particulière. Et bien heureusement, sinon je crois que la déception aurait été plus grande.

Je me suis ennuyée. L’intrigue est bof, les personnages ne sont pas du tout attachants et ce pour des enfants c’est important. Quant à Snoopy, ce n’est pas non plus un chien qui inspire la « mignonitude », l’histoire qui tourne autour de lui n’est là que pour combler les minutes d’un long métrage qui manque de scénario. Non, vraiment, je n’ai rien trouvé qui ait suscité le moindre enthousiasme en moi.

Si vous avez plus de 10 ans, passez votre chemin.

L’étrange pouvoir de Norman

blog

« Mitch, c’est toi l’ainé!! -Pas en âge mental!!! »

Film animation que me laisse des plus perplexes. En effet, j’aime beaucoup l’histoire et les personnages et pourtant je reste assez mitigée. Je crois que c’est l’animation qui ne me convient guère.

En est dans le même effet que Coraline est c’est également ce qui m’a dérangé dans le film dont l’histoire est pourtant très bien.

Bref, pour vous parler de l’histoire : Blithe Hollow, petite ville de Nouvelle-Angleterre, est attaquée par des zombies à la suite de la malédiction d’une sorcière. Seul un garçon incompris, Norman Babcock, qui peut voir les morts et discuter avec eux, est capable d’empêcher la destruction de la ville par le fantôme d’une sorcière pendue plusieurs siècles auparavant.

Bref, je pense que si l’animation que nous propose Leika pour ce film ne vous dérange pas, vous passerez un agréable moment : l’histoire est pas mal du tout, beaucoup d’humour et des Zombies!!

La Bande Annonce

 

 

En Route !

blog

« – Pourquoi ils te cherchent comme ça?                                                                                                        – J’ai fabriqué quelques bêtises. »

Un film Dreamworks qui nous rappelle à quelle point cette boîte de Production est créatrice de superbes films d’animation.

L’histoire :  Des aliens nommés les Boovs choisissent de faire de la Terre leur nouvelle planète d’adoption pour échapper à leur ennemis, les Gorgs. Ils regroupent tous les humains en un seul endroit, et prennent possession des villes désertes. Une adolescente, Tif, échappe par hasard à ce déplacement de population. Or, un boov, révèle par erreur la cachette de son peuple aux gorgs. Il devient alors recherché par ses congénères, et décide de fuir en Antarctique. Durant sa cavale, il fait la connaissance de Tif, qui cherche sa mère. Ils vont ensemble à Paris pour monter sur la tour Eiffel (nommée la « grande antenne » par les boovs) pour que Tif localise sa mère.

Alors je ne saurais vous dire à quel point j’ai adoré ce film d’animation. L’histoire est originale mais ce qui fait mon coup de coeur c’est le personnage de Oh. Je l’adore, je retrouve quelque peu mon Sid de l’Age de glace : maladroit mais tellement attachant. L’histoire d’amitié qui se lie entre les deux personnages est touchante bien qu’attendue. Gravitent trois intrigues : les gorgs, la fuite de Oh et la recherche de la mère de Tif, et tout cela se mêlent très bien, on ne s’ennuie pas une seule seconde et ont rit énormément.

Je vous le conseille vivement et si vous l’avez déjà vu, je vous invite même à le revoir pour rire de toutes les petites phrases et moments cocasses que nous partageons avec Tif et Oh durant leur voyage.

Un coup de coeur.

La bande annonce

La communauté du Sud, tome 1 : Quand le danger rôde

true-blood

« Il avait dit « torturer ou tuer » aussi calmement que j’aurais dit « une bière ou un soda ». »

Voilà, j’ai lu le premier tome de la saga qui a inspiré True Blood.

Alors que la série m’avait laissé un goût amer, j’ai attaqué le roman avec quelques appréhensions. Je dois dire que je n’avais pas hâte de retrouver Sookie et Bill. Pourtant ce fut une agréable surprise. En effet, ce sont les acteurs qui me tapaient sur le système puisque les personnages du roman sont tout a fait acceptable. J’ai même réussi à trouver Sookie attachante… disons agréable, n’allons pas trop loin.

L’histoire : Dans un passé récent, l’invention du sang synthétique a rendu inutile l’alimentation des vampires par le prélèvement de sang sur les humains, permettant à la communauté des vampires, restée secrète jusque-là, de révéler son existence à l’humanité. Cette « Grande Révélation » a été un événement télévisuel international au cours duquel les vampires ont exprimé leurs désirs d’une coexistence avec les humains. L’un des points importants est le fait que le sang de vampire est une drogue illégale et addictive qui, entre autres effets, accélère la guérison. C’est dans ce contexte que Sookie, jeune serveuse va rencontrer son premier vampire : Bill Campton.

Alors ne vous attendez pas à une grande écriture. C’est simple, linéaire, voire facile. Il n’y a aucune subtilité. C’est l’histoire qui fait l’intérêt de ce livre bien que l’intrigue, qui pourtant est intéressante est reléguée au second plan, mettant en avant la relation fade et ennuyeuse de Sookie et Bill… N’est pas E.L. James qui veut.